La Tendance du Marché

« Il n’y a rien de plus désorientant que de ne pas savoir quel est le prix du marché ».

Un agent commercial anglais avec qui j’avais travaillé pendant sept années, aimait souvent à répéter : « La valeur d’une maison, c’est le prix qu’une personne est prête à dépenser pour l’acquérir ».

Et même si cette formule prêtait à sourire, l’expérience nous montrera qu’il avait raison.

Le marché de l’immobilier a évolué dans la région. A la fin des années 90, l’arrivée massive des sujets de sa gracieuse majesté ou encore des Danois (secteur Axat) - acheteurs au fort pouvoir d’achat - avait fait grimper les prix des biens. Souvent de manière démesurée.

Après avoir connu une forte embellie de 1999 jusqu’en 2006 en raison de l’arrivée massive de la clientèle britannique au fort pouvoir d’achat, le marché local de l’immobilier a marqué un net ralentissement à partir de 2007.

La crise économique et financière exceptionnelle de 2009, a longtemps affecté le marché. Les clients étrangers étaient devenus une denrée rare et principalement les Anglais pénalisés par une monnaie beaucoup plus faible. Si en 2015, le taux de change a semblé redevenir plus favorable, les récents événements dont la sortie de l’Union Européenne du Royaume Uni pourraient avoir des conséquences néfastes. Freiner leur engouement dans un premier temps. Et précipiter la revente des biens des propriétaires actuels.

Baisse de valeur de l’ordre de 15 %

De plus, dans notre région économiquement sinistrée, il y a beaucoup de ménages aux revenus très modestes, qui ne peuvent prétendre à l’accession à la propriété. Situation aggravée par la crise bancaire et les difficultés à obtenir des crédits malgré des taux d’intérêt historiquement bas et donc très attractifs.

Dès 2008, la situation de l’immobilier s’était dégradée, et l’on pouvait chiffrer la baisse de la valeur de l’ordre de 15 à 20%. Même, si les prévisions d’un début de reprise pour 2010 avaient été prises avec beaucoup de précautions. La situation a perduré en période d’austérité de 2011 à 2014, au cours de laquelle le volume des transactions a été en stagnation. Et les prix en baisse notable. Elle ne s’est pas améliorée en 2015. En 2016, une reprise s’est amorcée mais les prix ont chuté encore de 10 % en moyenne. Les années 2017, 2018 et 2019 se sont inscrites dans la même analyse.

En mars 2020, en période de Covid 19, le marché a marqué en raison du confinement imposé par l’Etat, un coup arrêt du fait de l’impossibilité d’organiser des visites des biens. Depuis le déconfinement du 11 mai, les transactions ont repris. Il est toutefois trop tôt pour savoir si cela aura des conséquences en plus ou en moins sur la valeur de l’immobilier.

Des éléments clairs et précis qui ne mentent pas.

J’ai toujours pris un soin particulier lors d’une vente, qu’elle soit réalisée par moi-même, par un confrère ou par un particulier, de demander le prix de vente de manière à avoir une photographie instantanée du marché et de pouvoir alimenter une base de données en vue d’éditer des statistiques.

Aussi, désormais, en cliquant sur les différentes années vous aurez une idée précise du prix de cession. Vous retrouverez des exemples de biens (localisation, descriptif, superficies, DPE, Taxe Foncière…) agrémentés du prix de vente initial, du prix de vente réel, du pourcentage de baisse. Egalement disponible le nombre de jour au cours duquel le bien est resté sur le marché.

Exit donc les informations erronées qui faussent votre jugement. Ces données proposées vous permettent de vous forger une idée précise de la valeur des biens vendus.

A vous de consulter cette base de données et de comparer avec le bien que vous voulez vendre. Quoi qu’il en soit, je suis à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner dans toutes vos démarches.

Retrouvez ci-dessous la tendance du marché pour l'année 2009 :

QUILLAN. Terrain à bâtir de 962 m2. 26 € le m2.

HAUTE VALLEE - QUILLAN

Prix initial : 44 000 €
Prix de vente : 25 000 €

Baisse de 43,20 %.


Mise en vente le : 31/03/2009
Vendu le : 04/09/2009

Bien vendu en 158 jours.

QUILLAN. Maison deux faces avec cuisine, salle d'eau, deux chambres. Petite cour.

HAUTE VALLEE - QUILLAN

Prix initial : 36 000 €
Prix de vente : 25 000 €

Baisse de 30,60 %.


Mise en vente le : 20/1/2009
Vendu le : 23/07/2009

Bien vendu en 185 jours.

AXAT. Maison de village à rénover avec grand garage., pièce à vivre, quatre chambres, salle d'eau. Grenier aménageable.

AXAT

Prix initial : 90 000 €
Prix de vente : 75 000 €

Baisse de 16,70 %.


Mise en vente le : 15/1/2009
Vendu le : 23/12/2009

Bien vendu en 343 jours.

QUILLAN. Maison trois faces avec salle à manger, cuisine, trois chambres, salle d'eau. Terrasse; Garage. Jardinet. Classe : E.

HAUTE VALLEE - QUILLAN

Prix initial : 95 000 €
Prix de vente : 85 000 €

Baisse de 10,50 %.


Mise en vente le : 10/02/2009
Vendu le : 05/09/2009

Bien vendu en 208 jours.

QUILLAN. Maison avec pièce à vivre, cuisine, trois chambres, salle d'eau. Terrasse; Garage. Jardin.

QUILLAN

Prix initial : 159 000 €
Prix de vente : 126 000 €

Baisse de 20,80 %.


Mise en vente le : 20/02/2009
Vendu le : 23/11/2009

Bien vendu en 277 jours.


Gif Drapeau Fr Gif Drapeau Ang
Mardi 01 Décembre 2020